le Modèle de la Prescription

 

Le Conseil Fédéral améliore l'accès à la psychothérapie ! La  souffrance psychique est fréquente et nous allons vers une pénurie de spécialistes... Il était nécessaire de garantir la prise en charge des psychothérapies effectuées par les psychologues afin d'améliorer la qualité, gommer les inégalités et réduire les coûts de la santé. Ainsi, le 19 mars 2021, le Conseil Fédéral a enfin décidé de passer du modèle de la délégation au modèle de la prescription, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2022 (cf.  admin.ch ).

 

Auparavant, seules les prestations des psychologues psychothérapeutes dépendants (travaillant sous le même toit et pour un psychiatre) étaient prises en charge par l'assurance de base. Les prestations des indépendants étaient couvertes partiellement par les complémentaires. Depuis le 1er juillet 2022, ces dernières pourront également être remboursées par l'assurance de base sur prescription médicale .

 

Cependant, les négociations tarifaires entre les différents prestataires ont été tendues et ils n'ont pas réussi à trouver un accord définitif. Il y a donc un tarif transitoire, qui sera valable jusqu'à fin 2024...

 

 Voici un récapitulatif des principaux changements liés au passage de la délégation à la prescription :

 

Avant le 1er juillet 2022

  • Assurance de base : modèle de la délégation
  • Les séances sont remboursées (une fois votre franchise atteinte) à 90% si un psychiatre délègue la psychothérapie à un psychologue psychothérapeute qui travaille pour son compte et "sous son toit".(Ce modèle reste valable jusqu'au 31.12.22)
  • 40 séances
  • Assurance complémentaire :
  • contrat privé
  • Les séances sont remboursées partiellement en fonction de votre contrat si vous consultez un psychologue psychothérapeute indépendant.
  • Nombre de séances variables ou montant annuel

 

 


Dès le 1er juillet 2022

  • Assurance de base : modèle de la prescription
  • Les séances des psychologues psychothérapeutes sont remboursées (une fois votre franchise atteinte) à 90 % sur prescription médicale. La prescription doit être justifiée par la présence d'une maladie référencée par les systèmes internationaux.
  • Il y a 2 cas de figures:
  1.  Prescription ordinaire par un médecin spécialiste en médecine générale / pédiatrie / psychiatrie ou psychosomatique : 15 séances, renouvelable une fois après un échange le psychothérapeute et le médecin prescripteur. Au delà de 30 séances, un rapport avec diagnostic doit être transmis à un psychiatre et le médecin conseil de l'assurance doit valider la poursuite de la thérapie.
  2. Prescription par n'importe quel médecin spécialiste pour une intervention de crise ou thérapie pour les patients atteints de maladies graves : maximum de 10 séances (si besoin de continuer au delà, voir point 1.)
  • Assurance complémentaire :
  • Remboursement en fonction de votre contrat privé, à clarifier avec votre assureur.